Audrey Liebot

Au travail

15 juin

› 19 juin

Audrey Liebot

ce que le sida m'a fait

ce que le sida m’a fait est une forme hybride entre performance, poésie, installation plastique, qui explore le livre d'Élisabeth Lebovici comme une constellation s’élargissant à mesure qu’on la parcoure : images, notes, carnets d’artistes, articles, ephemera constituent les archives d’une génération d’artistes, critiques, curateurs·rices majoritairement disparu·e·s durant l’épidémie de sida. Leur disparition affecte l’histoire de l’art et la génération des survivant·e·s dont Élisabeth Lebovici fait partie – c’est par elle que se recréée la mémoire. La pièce explore ce musée absent, dans un moment d’échange littéraire public/privé : c’est la nature même de ce livre de nouer des intimités entre elles et de franchir les timelines individuelles. Il est question de transmission, de traces, d’affects ; il est question de sexe, d'art, d'immunité. Dans un espace commun, public et performeurs·euses forment un corps collectif : silence, proximité des corps, empreintes invisibles le composent ; des formes, des odeurs, un parfum. L’aventure de la relation peut commencer.

Avec l'aide de La Manufacture (Lausanne), de Honolulu (Nantes) et le soutien du Centre National de la Danse (Pantin).

Audrey Liebot

Audrey Liebot est née à Nantes en 1985. Elle est metteure en scène, interprète et auteure. Elle étudie la littérature et le théâtre à Nantes et Paris. Elle est diplômée de Master of Arts à la Manufacture, Haute école des arts de la scène de Lausanne. La chorégraphe Mathilde Monnier l’accompagne dans ses recherches sur le soin et les conditions de partage d’une expérience-limite. La création de ce que le sida m'a fait est issue de ce travail. Elle crée prenez soin de vous, sa première pièce (Lausanne, 2019) et des performances portatives solo : j’ai faim j’ai froid et strange fruit (avec Flavia Papadaniel), memento​, et récemment, forest club (créée avec Colyne Morange). En 2018 elle est artiste invitée à l’​Institute of Global Solitude créé par le blitztheatregroup à Fribourg. Elle prépare actuellement untitled (création radio) et écrit Dwelling in possibilities création de Natasza Gerlach à komuna/warszawa (Pologne) en octobre 2020, et psychose nouvelle, récit poétique. L'un de ses textes sera prochainement publié par la revue allemande Stofff. Elle sera accueillie en résidence par Actoral (Marseille) en novembre prochain. Elle vit et travaille entre Paris et la Suisse.