Damien Briançon

Au travail

28 juin

› 2 juil.

Violaine Leroy

Sortir de l'arbre

Partant de l’idée que le corps et sa mobilité se construisent sans cesse par impression de ses usages, de ses expériences, de ses fascinations, Sortir de l’arbre retrace l’histoire d’un corps par la convocation de ses figures les plus impressionnantes. Ces figures, héritées d’autres corps, par incorporation (pratique), par vision, par fréquentation, sont des images : tantôt réelles (photographies, films), tantôt fantasmées (souvenirs, fascinations).
La recherche chorégraphique de ce projet s’apparente à une accumulation de développements, de contournements, d’effondrements, d’agitations, de ralentissements, à une confrontation d’un corps dansant avec des corps obsédants. Qu’ils soient danseurs ou non, connus ou inconnus, proches ou loin de moi, explicites ou tacites, ces corps disent quelque chose du mouvement, et surtout de mon désir de mouvement.
Sortir de l’arbre interroge la nécessité du modèle, de sa façon de soutenir jusqu’à sa façon d’immobiliser.

Biographie

Damien Briançon est danseur et chorégraphe, né en 1983.
Autodidacte, il pratique pendant dix ans avec Hervé Diasnas, et ponctuellement avec Patricia Kuypers, Michel Massé, Yoshi Oïda, Julyen Hamilton, Andrew Morrish, Loïc Touzé.
Simultanément à son exploration du champ de la danse, Damien Briançon a été modèle pour plusieurs artistes, et a travaillé régulièrement auprès d’adultes handicapés.
Il commence à danser plusieurs années en solo, et s’engage dans une poétique de l’intimité, faite de matériaux performatifs spontanés et disparates constamment remodelés.
Il nourrit un appétit pour l’improvisation.
Depuis 2014, il développe un travail qui s’appuie sur la collaboration avec d’autres artistes. Avec Étienne Fanteguzzi, il crée Pour en découdre en 2014, puis Laisse le vent du soir décider en 2018, avec Étienne Fanteguzzi et David Séchaud. La même année, il crée Sourdre en duo avec la batteuse Yuko Oshima.
En 2016, il cofonde Espèce de collectif avec Étienne Fanteguzzi et Alice Godfroy, pensé comme un espace de relation propice à l’émergence d’un champ chorégraphique.
Il confirme son goût pour l’improvisation.
Il a travaillé avec Hervé Diasnas, Arnaud Louski-Pane, Louis Ziegler. Actuellement, il est interprète auprès de DD Dorvillier, du scènographe David Séchaud et de la metteure en scène Pauline Ringeade.