Emilie Labédan

Au travail

3 mai

› 7 mai

Mr Splitfoot

Mr. Splitfoot est une réflexion sur la manière dont se transmettent les émotions, les énergies et les pensées. C'est une expérience avec les ondes présentes dans l'espace.
Mr. Splitfoot est un solo féminin qui communique avec un espace réel et inconnu. Tour à tour par le silence ou la soudaineté d'un geste, il tente de dire l'indicible et nous plonge dans un état de rêverie intense.
Mr. Splitfoot s'intéresse à la recherche sur les espaces et les univers à habiter. Ceux-ci sont nourris de mémoire et de possibles futurs. Qu’ils soient imaginaires ou réels, ils offrent une invitation au spectateur.
Je souhaite mettre en relief les tensions spatiales d'un lieu, et les influences que ces tensions opèrent sur les états de corps des interprètes. Ces interconnexions créent des états de trouble, d'étrangeté et de désordre.
Ce spectacle cherche à approfondir les espaces de communication avec l'invisible, en faisant exister physiquement les ondes qui traversent un espace. Je mets en lien un imaginaire anatomique en relation à des états émotionnels.
Je cherche à faire exister un univers trouble fait d'illusions optiques, à travers l'esthétique du monde de la magie et des premiers films muets.

Biographie

Emilie Labédan est chorégraphe de la compagnie La Canine, qu’elle fonde en 2013 avec MAYDAY, une première création autour du monde des abysses. Dans le solo La Latitude des Chevaux, en 2016, elle s'intéresse à une gestuelle vibrante et continue d'où naissent et disparaissent des figures évanescentes. Dans 444 Sunset Lane, elle explore les univers cinématographiques et s’empare de la collection de mouvements et de gestes dont se nourrissent nos imaginaires. La compagnie La Canine porte des projets où le travail corporel, sonore et scénographique est traité avec la même importance.
Son univers chorégraphique est nourri par un intérêt pour ce qui est lié à la mémoire, de la figure réminiscente à la notion plus large de nostalgie. Elle travaille autour de matières de corps qui se transforment constamment et questionne ce qu’il reste de ses traversées. Ses chorégraphies cartographient l’espace avec précision, tout en développant le trouble chez le spectateur, entre réalité et fiction.
Elle est diplômée d'état en danse contemporaine et est certifiée en AFCMD (Analyse Fonctionnelle du Corps dans le Mouvement Dansé). Elle s'investit aussi en pédagogie et intervient dans plusieurs structures auprès de publics d'horizons multiples.