L’OUTIL HYPNOTIQUE POUR LA CRÉATION - QUELS GESTES AUJOURD’HUI ?

Stage-formation

25 juin

› 27 juin

Avec Caterine Contour

Pour découvreurs et initiés, une occasion renouvelée d’explorer l’Outil hypnotique pour la création
à partir de la question du geste.
Cette nouvelle étape de transmission à Honolulu invite à s’interroger sur son rapport au geste à tous les niveaux et dans tous les champs de la création; un geste qui engage dans la danse mais également dans le tracé, le dessin, l’écriture, le jeu, le chant, le récit et dans la composition.
Catherine Contour propose d’utiliser l’outil hypnotique pour accompagner cette interrogation et d’aborder la transmission par le prisme de cette question.

Quelques pistes :

• Le corps sensible et ses potentialités à s‘engager dans un geste - Présence au présent et prégeste
• La résonance pour se relier à un milieu, à un contexte, à une situation - Interaction et altérité
• La mise en mouvement à partir de l’induction hypnotique (un accompagnement avec l’hétérohypnose
puis une autonomie par l’apprentissage de l’auto-hypnose)
• Un travail spécifique du corps à partir de l’expérience des mouvements dits non-volontaires activés par la transe hypnotique - Comment passer du volontaire à l’intentionnel ?
• L’apprentissage d’une disposition et de modalités pour désinhiber, improviser, prendre des décisions, accompagner…
• Un éclairage sur des (ses) processus de composition et d’écriture - Liens entre processus hypnotique et processus de création
• La dimension poétique et politique de l’outil hypnotique - Corps critiques, déhiérarchisation,
émancipation.
L'accompagnement en hétéro-hypnose favorise l'accès à un espace potentiel propice à la création.
La transmission offre ainsi un moment privilégié d’ensemencements dont chacun peut ensuite poursuivre la culture avec l’autohypnose et les pratiques associées.

L’outil hypnotique pour la création et la pédagogie

L’hypnose est une pratique énergétique dont l’un des objectifs principaux est la (re)mise en mouvement. La manière dont cette technique travaille la question de la relation comme une collaboration, une alliance, en fait un outil précieux pour accompagner la création. L’outil composé par Catherine Contour en contient plusieurs dont l’auto-hypnose et la communication hypnotique, avec un travail spécifique sur le langage et la formulation, l’écoute active, la relation à l’autre, à l’environnement, la sensorialité, les notions de temps, l’orientation de la transe hypnotique, le travail avec les émotions, la météorologie du corps…

Catherine Contour, la buissonnière

Le corps est au centre de sa démarche, il est un corps pensant, ressentant, qui relie au monde et aux autres. Ces mises en mouvement relèvent de l’attention, des attentions que nous portons au monde. L’hypnose est caractéristique de cette démarche de liens et d’attentions. Cette technique révèle de nouveaux possibles qu’elle utilise comme un véritable outil artistique. Ainsi, Catherine Contour invite les « spectateurs », les reçoit pour partager avec eux une expérience ouverte et personnelle, rompant les verticalités de notre monde qui fonctionne sur du court terme et du spectaculaire.

Jérôme Delormas (« Une plongée avec Catherine Contour - Créer avec l’outil hypnotique », éd. Naïca)

maisoncontour.org- Films sur vimeo

A voir

Le travail de Catherine Contour avec l’outil hypnotique est présenté dans le cadre de l’exposition « Hypnose » au musée d’arts de Nantes jusqu'au 20 juin.
Retrouvez le catalogue de l'exposition de Pascal Rousseau, commissaire

informations pratiques

  • Durée : 16 heures / 3 jours
  • Dates et horaires
    vendredi 25 juin : 16h00-20h00
    samedi 26 juin : 10h00-13h00 / 14h00-17h00
    dimanche 27 juin : 10h00-13h00 / 14h00-17h00
  • ​Tarif : 160 € + 15 € d'adhésion annuelle à l'association
  • ​Inscription avant le 14 juin par mail ici

À qui s'adresse cette formation ?

  • Artistes, pédagogues, chercheurs, praticiens du corps
  • Toute personne souhaitant découvrir cet outil et s’engager dans le mouvement

Objectifs pédagogiques

  • Explorer de nouvelles pistes dans son processus créatif
  • Approfondir le travail du corps et susciter son engagement dans le geste
  • S’accorder énergiquement avec les autres corps en présence
  • Découvrir, expérimenter et questionner la pédagogie et les formes de transmission