Léa Leclerc

Au travail

3 janv.

› 7 janv.

Léa Leclerc

Autoportrait de l'autre (titre provisoire)

Le point de départ de ce nouveau solo est l'envie d'aller chercher hors de mes habitudes. De chambouler et pousser leurs limites.
À partir de cette nouvelle corporalité, je vais par la suite explorer l'enfermement physique :
Comment le corps compose avec une matière qui la bloque ?
Mes explorations autour de cette question seront les fondements chorégraphiques du solo.
Développant cette matière brute, je souhaite sonder le monde des réseaux sociaux, creuser le rapport que nous avons avec notre propre exhibition, questionner notre rapport à l'image à l'intime.

Léa Leclerc

Formée à la technique classique auprès de Catherine Lebrun, Léa Leclerc intègre en 2015 le Jeune Ballet d’Aquitaine. Elle y perfectionne son classique auprès d’anciens solistes de l’Opéra National de Bordeaux et travaille également des créations contemporaines avec différents chorégraphes.
En 2017, elle crée la compagnie Patchwork à partir de laquelle elle développe ses propres projets ; dont plusieurs solos : L'ESPACE D'UN TEMPS (2017) présenté dans plusieurs plateaux jeunes chorégraphes, PAUL (2020) solo co-produit par Maison CDCN d'Uzès et le Conseil Général du Gard et Y'A DES CHOSES OU AVOIR ENVIE DE DIRE DES CHOSES (2021) soutenue par le réseau Occitanie en Scène sur la diffusion européenne.
Son travail d'interprète chorégraphe est accompagné depuis 2020 par le Centre de Développement Chorégraphique National d'Uzès et le Conseil Général du Gard.
Depuis 2021, elle collabore avec le chorégraphe David Wampach dans le cadre d'un projet de territoire à travers le Gard.