Liévine Hubert & Kieran Magzul

Au travail

7 sept.

› 11 sept.

Kieran Magzul

Ordering Enfolded

Ce projet questionne la limite entre notre propre corps, et le monde. Comment peut-on réinterroger la frontière qui sépare ce que nous appelons une personne et ce que nous appelons le monde ? Comment peut-on ré-imaginer notre rapport à l’espace autour de nous ?
Nous menons ce questionnement à travers une série de pratiques esthétiques qui mobilisent les sens. Nous investiguons les effets de certains sons, de certaines couleurs, de certains rythmes, sur le corps et l’esprit humains.

Liévine Hubert

Liévine a une pratique artistique croisée du corps et de la voix, avec un clair appétit pour la danse, les arts martiaux, la polyphonie, l’écologie.
A l’image de cette fringale touche-à-tout, elle réalise des formes hybrides, au fil de collaborations diverses avec un guitariste, une danseuse, un créateur d’effet spéciaux (…). De la même manière sont conçus ses workshops : un stage s’imagine comme une création, avec une dramaturgie et un champ d’exploration propres. Dans les deux cas, il s’agit d’une expérience intense qu’on vit en groupe. Liévine a étudié la philosophie à Bruxelles, à Louvain-la-Neuve et à Grenade, et s’est spécialisée en esthétique et en philosophie de l’art. Parallèlement, elle s’est formée à De Kleine Academie - École Internationale de Création et de Théâtre (Bruxelles), où le corps et le mouvement ont une place centrale.
Depuis, elle a chanté avec le groupe vocal Les Divas Dugazon, travaillé aux côtés du chorégraphe rennais Alain Michard, puis au sein du Réseau des Arts à Bruxelles, du Festival de musique FrancoFaune et de Facir - fédération des musiciens belges.
Aujourd’hui, ce qui l’intéresse vraiment, c’est ce genre de missions : faire vibrer le groupe,
accroitre sa concentration, marcher le plus lentement possible, faire une boum à jeun, penser aux implications concrètes de cette phrase : « Less is more ».

www.legestequisauve.be

Kieran Magzul

Artiste et poète il travaille entre les États-Unis et le Canada. Grâce à une constellation de médiums, Magzul étudie nos architectures visuelles et vibratoires, et la manière dont elles façonnent notre perception. Voici quelques-unes des questions sur lesquelles il concentre ses recherches : En tant qu'êtres humains, comment nous situons-nous dans le monde ? Autrement dit, où et comment plaçons-nous les frontières entre l'individu et le collectif, l'homme et la nature ? Comment nos langages - depuis la fabrication de marques avec des stylos et des pixels jusqu'à l'articulation de phonèmes - se structurent-ils et façonnent-ils notre perception ? Quel rôle joue imagination dans le passage d’un état de conscience à un autre ?
La pratique contemplative et catalytique de Kieran invite à un étirement profond des modes de connaissance structurés pour tendre vers l'émerveillement, la transgression et une plus grande sensibilité à ce qui est déjà présent. Son travail s'inspire de voyages dans l'apprentissage sur le terrain, de jeux d'improvisation, de pratiques de guérison somatique et de réconciliation alchimique.

Kieran a montré son travail au 67 Ludlow (NY), à la Cooper Union (NY), à l'église St. Marks de Bowery (NY) et au musée Guggenheim (NY).