Louise Bentkowski

Au travail

13 juin

› 24 juin

Elena Souvannavong

Danser avec le climat

Avec Danse avec le climat, nous allons concevoir une performance chorégraphique solo en permanente re-création par l’interaction du climat. Une pièce in-situ destinée à être performée hors les murs et en plein air, par la danseuse Délia Krayenbühl.
Les différents lieux dans lesquels la performance sera jouée viendront modifier sa composition via l’interaction de données climatiques prises sur place grâce à une station météorologique portative.
Afin de nous aider dans cette traduction permanente entre volonté humaine et interactions climatiques, Nicolas Chesnais concevra un programme informatique. Cet outil nous permettra d'altérer en temps réel la partition chorégraphique.
C’est un travail de co-création, une tentative de créer avec le climat, et non sur le climat ou à propos de lui. Nous souhaitons nous inspirer du travail paysan en constante connexion avec le temps, soumis à ses aléas, ses intempéries. À rebours de la tendance à la neutralisation des écarts climatiques grâce à des outils techniques, nous voulons penser la question : comment habiter avec le climat ?

Louise Bentkowski

Artiste anti-disciplinaire, elle performe, elle met en scène, elle écrit, elle coud, elle danse, elle rêve, elle mange et elle rit aussi. Diplômée de l’École des Arts Décoratifs de Strasbourg (HEAR) en option scénographie et de La Manufacture à Lausanne en master de mise en scène. Elle vit et travaille entre Paris et Genève où elle co-fonde en 2020 le performance group Marguerite Complexe avec Sahar Suliman, avec qui elles adaptent à la scène le film Le Camion de Marguerite Duras au festival C’est déjà demain à Genève en 2022.
Elle est également artiste-chercheuse associée à la Manufacture pour la saison prochaine avec le projet, Danser avec le climat, une tentative de se laisser insuffler le mouvement par les changements météorologiques. Une création en plein air qui verra le jour à Nantes à Honolulu avec la danseuse Délia Krayenbhül.
En septembre 2021 elle intègre le master de création littéraire de Paris 8, avec le projet d’écriture Carences 2000, un récit-enquête par lequel elle cherche à élargir sa propre parenté.