Magali Brument

Au travail

12 sept.

› 16 sept.

Ecrire en cinétographie « Forme Simple » de Loïc Touzé

Première résidence d’écriture pour ce projet de réalisation d’une partition chorégraphique en cinétographie de la pièce « Forme Simple », dans le cadre du programme d’aide à la recherche et au patrimoine en danse attribuée par le Centre National de la Danse (Lauréate juin 2022).
Ce projet qui s’étalera jusqu’en janvier 2024, inaugure une série de rencontres pour analyser et mettre en évidence grâce au système Laban, les références sur la danse, nombreuses et subtiles dans « Forme Simple ». Nous souhaitons mettre en évidence ses éléments compositionnels et son rapport singulier aux variations Golderg (J-S Bach). Nous espérons, au terme de ce projet, transmettre une notation cohérente en cinétographie révélant la singularité des mondes et des figures dans chacune des 15 variations et leurs intervalles.

MAGALI BRUMENT

De nature curieuse, tournée vers l’expérimentation et le dialogue ente les formes artistiques, elle s’intéresse aux traces, aux différents espaces, matière inspirante par leurs histoires, leurs perceptions, leurs structures ou leurs rythmes. Elle conçoit et participe à des projets de danse, souvent en dehors des diffusions conventionnelles, de vidéodanse, d’installations plastiques, performatives ou interactives. Artiste et pédagogue, passionnée par la transmission de la danse et du mouvement, elle enseigne depuis de nombreuses années, principalement au sein des conservatoires à Paris et Ile de France, intervient en milieu scolaire et auprès de publics en situation de handicap en institutions spécialisées et en hôpital de jour. Elle s’est formée en Arts-Thérapies à l’université de Paris 5 (Master) et est diplômée comme notatrice (écriture et analyse du Mouvement Laban) du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.