Marion Blondeau

Au travail

24 mai

› 28 mai

Lilith

En explorant le mythe de Lilith, considéré comme l’un des premiers mythes de révolte féminine, la chorégraphe Marion Blondeau et le metteur en scène Ahmed Ayed imaginent une performance à la croisée de la danse, des arts plastiques et de la création sonore. Venu questionner les domestications imposées aux corps féminins et les conditionnements d’une sexualité objectivée par le paradigme hétéropatriarcal, Lilith est un rituel. Il opère par un mécanisme permanent de transformation où des états de corps prennent vie par évocations – animales, machiniques, organiques. Le corps tour à tour contorsionné, désarticulé, augmenté, erre et bascule vers des transfigurations troublantes et dissonantes.

Biographie

Marion Blondeau se forme au CMDC de Tunis puis à L’école des Sables au Sénégal. Elle engage de nombreuses collaborations en tant qu’artiste chorégraphique en France, Tunisie, Égypte, Palestine, Espagne et en Afrique du Sud. Depuis dix ans, son travail de création explore, dans une perspective féministe intersectionnelle, la question des corps féminins et de leur parole dans nos sociétés contemporaines, en élargissant son terrain d’investigation aux pays de la Méditerranée et d’Afrique. Elle est également interprète pour Phia Ménard, pédagogue et déploie une recherche en pratique de fasciapulsologie appliquée au mouvement dansé avec Florence Augendre.