Olivia Grandville

Le Grand HUIT - Centre Chorégraphique National de Nantes

3 déc.

19h00

ARGENTIQUE

Lors de son voyage au Canada, en avril 2017, Olivia Grandville fait la connaissance de l’artiste québécoise pluridisciplinaire Françoise Sullivan. Celle qui a intégré en 1948 le mouvement des «Automatistes» fut également signataire du manifeste du Refus global : texte fondateur du courant politique et artistique canadien.
Françoise Sullivan est, dans le champ chorégraphique, surtout reconnue pour deux créations qui comptent parmi les premières pièces chorégraphiques filmées de l’histoire de la danse : Eté (1947), puis Danse dans la neige (1948). Deux pièces d’un projet inachevé qui devait couvrir les quatre saisons. Les films ont été perdus et il ne reste aujourd’hui que 17 photos noir et blanc de la Danse dans la neige.
C’est à partir de ces 17 témoignages statiques et fragmentaires, et de la parole de Françoise Sullivan retranscrite par Olivia Grandville que s’élabore ce projet Argentique. Faire (re)naître le mouvement à la manière d’une révélation photographique. Créer une danse fantôme. Convoquer au présent la mémoire d’une danse et la réinventer.

Distribution / mentions

Conception Olivia Grandville
Textes et entretiens Olivia Grandville, Françoise Sullivan, Gilles Amalvi
Collaboration à l’écriture Lucie Collardeau
Musique Jonathan Kingsley Seilman
Production La Spirale de Caroline
Avec le soutien de la Ville de Nantes et de l’Institut français, du TU-Nantes et du Lieu unique, Nantes.

Olivia Grandville

Formée au Ballet de Paris dont elle démissionne, Olivia Grandville rejoint la compagnie Bagouet en 1989 jusqu’au décès du chorégraphe en 1992. Elle engage alors ses premiers projets dans le même temps qu’une carrière d’interprète qui se développe jusqu’en 2016 (avec Boris Charmatz, notamment).

Jouant de l’articulation du savant et du populaire, le langage chorégraphique de ses créations se déploie comme vecteur d’exploration d’autres disciplines artistiques : en témoignent ses premières collaborations avec le metteur en scène Xavier Marchand et leurs créations autour de l’artiste Kurt Schwitters puis, entre 2004 et 2008, avec l’IRCAM ou l’ensemble ]H[iatus ; en témoignent également son inspiration pour les mouvements d’avant-garde, la littérature contemporaine, le cinéma ou les arts visuels.
Le voyage apporte un autre mobile à l’acte de création - en Arménie (2002) puis en Amérique du Nord (2017) – et tout autant la rencontre, la place de l’autre et sa parole, dans une production artistique qui y trouve une dimension documentaire assumée.
Un axe introspectif, enfin, traverse tout son travail, opérant un retour critique sur la danse, sur son histoire, mais aussi sur ses propres procédés d’écriture et de relation aux interprètes, professionnels ou non.
Installée depuis 2011 à Nantes, en Pays de la Loire, elle est artiste associée au Lieu unique de 2017 à 2019. Elle y inaugure, entre autres, le principe des théâtres d’opérations chorégraphiques avec Le Dance-Park espace de création conçu avec Yves Godin (2019). Nommée en juin 2021, elle prend ses fonctions de directrice au CCN de la Rochelle au 1er janvier 2022, où elle développera un projet intitulé « Mille plateaux ».

Informations pratiques

Lieu de la représentation : CCNN
Adresse : 23 rue Noire 44000 Nantes
Accès : Tram 3 / Poitou

Durée : 25 minutes

Places limitées
Passe sanitaire requis
Entrée libre - réservation indispensable
au 02 85 52 17 46 ou par mail à honolulu@oro.fr