SUPER HUIT #1

Évènement

7 nov.

19h00

Pour sa première édition de SUPER HUIT, HONOLULU invite Alain Michard / LOUMA et Alice Gautier pour la projection d'une série de courts métrages

LES GARÇONS

Film, 32', 2019
Réalisation : Alain Michard et Alice Gautier
Scénario : Alain Michard
Avec : Raffaelli Holguin, Iliana Holguin, Joseph Michard, Eve Cabon
Image et montage : Alice Gautier
Mixage : Franck Arblade
Assistantes : Ève Cabon, Chloé Habasque
Production : AAprod 2019

À la fin de l'été, dans un village du Finistère, trois adolescents se rencontrent et partagent une dernière vacance.
Les relations se tissent à travers leurs jeux et leurs discussions, dans un paysage de bord de mer et de campagne. Dans leurs regards et gestes échangés apparaît le langage inconscient des corps qui changent et se rapprochent, les jeux de séduction fragiles, et la tentation de l’aventure.

SELF-BOXING

Vidéo, 4’, 2013
Réalisation : Alice Gautier
Interprète : Pierre Moissard

À la laverie, un jeune homme seul attend. Cette attente le pousse à expérimenter l’espace, en le mesurant, en l’escaladant. Pris par ce jeu, il le prolonge en une danse de combat où il devient acteur-boxeur, dans le vide et dans le défi à la caméra.

ASCENSION

Film 16 mm, 16', 2000
Réalisation : Alain Michard
Avec : Boris Charmatz, Julia Cima, Vincent Druguet
Image : Alain Michard et Didier Silhol
Montage : Franck Arblade
Avec les voix de : François Lepage, Annabelle Pulcini
Coproduction LOUMA / Motrices-Edna

J’ai voyagé avec les trois perchés aux culs nus. D’un lieu l’autre. Belfort en janvier, Grenoble en juillet, Montpellier en juin. Filmé à la sauvage, à la sauvette, à l’arraché, à l’entre-deux. À quatre mains. De jour, de nuit, ils n’avaient jamais le temps, et souvent la lumière changeait, et les cheveux avaient poussés. La caméra Beaulieu fait un bruit de mitraillette, et la pellicule parfois s’y ratatine. Merci Kodak. Mais j’avais trop envie de filmer, filmer sans trop savoir comment ni jusqu’où j’irai, mais filmer cet Aatt Enen Tionon en réponse à l’étonnement. Mettre à l’épreuve mon regard de danseur-spectateur, pour en retour montrer ceux-là qui dansent, si difficiles à regarder autrement que droit dans les sexes, voir la danse là où il n’a été question que de culs nus et de métaphore de HLM, là où la peur du vide du discours menaçait d’occulter le plein de la danse.

À partir de la pièce Aatt Enen Tionon de Boris Charmatz.

Informations pratiques

Entrée libre & sur réservation au 02 85 52 17 46
ou par mail : honolulu@oro.fr