Talia de Vries et El Manisero

Le Grand HUIT - ENSA, Galerie Loire

1 déc.

20h30

Mila Ercoli

La Quiétude

La Quiétude met en mouvement un dispositif qui étire l'attention jusqu'à son point de rupture, pour que les images deviennent confuses, floues, et la perception commence à se tromper. Les images qui naissent de cette tension exigent un état d'attention profond et contemplatif, où les perceptions doivent être réajustées Les corps ont besoin d'immobilité parce qu'elle donne naissance à des déplacements, parce qu'elle articule le temps et dessine l'architecture de l'espace. Mais l'expérience du temps et de l'espace ne se produit qu'à l'échelle du corps, l'immobilité n'existe pas, rien n'est intrinsèquement immobile. Tout apparaît et disparaît devant nous dans sa nature physique et conceptuelle. Tout est construit et détruit encore et encore sous nos yeux, sans cesse, à la vitesse de la pensée, comme le flux incessant d'une rivière toujours la même, et qui pourtant ne transporte jamais la même eau. L'immobilité modifie la structure et l'économie de l'attention et remet ainsi en question la dispersion et la fragmentation du sujet contemporain, son incapacité à se mouvoir au rythme des "choses qui ne bougent pas ". Ce travail explore l'immobilité en la portant à ses limites, en multipliant la présence et en déliant l'être en soi de l'être dans le temps, l'image et l'objet. Par le dispositif poétique de la danse, nous voulons déstabiliser ce qui est considéré comme acquis, ce qui arrive inconsciemment, ce qui ne se voit pas. Nous voulons révéler ce qui est derrière, ce qui vit dans les fissures, dans les plis de la réalité. Parce que seule la poésie a le pouvoir d'influencer et de modifier notre perception d'un monde qui digère et désactive toute tentative de résistance. La poésie de la danse, sa malléabilité, nous permet de soumettre des objets et des événements routiniers à différentes conditions de temps, d'espace et de forme. Elle nous permet d'en faire une nouvelle expérience, une expérience qui nous émancipe et nous donne du pouvoir. Par la danse, nous revisitons la réalité pour avoir une expérience plus profonde, plus transcendante du monde qui nous entoure.

Distribution / mentions

Chorégraphie: Talia de Vries & El Manisero
Performance : Talia de Vries & El Manisero avec la participation d’étudiants de L’ENSA : Cédric Michel, Pauline Bergogne, Maëlle Fabre, Angèle Predan, Juliette Montjaret, Hermance Roue, Justine Guyot, Paola Bonami

TALIA DE VRIES

Talia de Vries, née à Tel Aviv, est actuellement basée à Paris. Elle a suivi le programme Research Studios à P.A.R.T.S. en 2016 et est titulaire d'une licence en arts du spectacle de l'Université de Paris 8, qu'elle a complétée pendant ses études au CNDC d'Angers, en France, en 2009/2011. Son travail artistique se concentre sur des notions telles que le temps et la durée. Son intérêt croissant pour la Photographie, sa théorie et sa philosophie l'ont amenée à concentrer sa recherche chorégraphique sur le passage intense et vibrant entre une image fixe et une image en mouvement ; entre la photographie et le cinéma ; entre la photographie et les arts de la scène ; entre le non temps et le temps. Depuis 2016, Elle travaille en étroite collaboration avec le chorégraphe espagnol El Manisero avec qui elle partage une étroite compréhension esthétique et avec qui elle développe sa recherche artistique. Parallèlement à son travail artistique, elle a travaillé et collaboré en tant qu'interprète ou œil extérieur avec différents artistes tels qu'Emmanuelle Huynh, Arkadi Zaides, Olga de Soto et Ana Wild. Elle a également été co-directrice artistique du festival “Room Dances” en Israël entre 2017/2019, dirigé par Amos Hetz. Elle a travaillé dans plusieurs projets d'archives de danse dirigés par la spécialiste israélienne de la danse Iris Lana, comme le projet de collection numérique nationale israélienne de la création d'une archive numérique pour la danse israélienne et la création de l'archive de danse Batsheva. C’est depuis 2019 qu’elle assiste le cinéaste et le metteur en scène Amos Gitai sur ces projets théâtrales (Exils Intérieurs, production Théâtre de la Ville; Yitzhak Rabin: chronique d’un assasinat, production Théâtre de la Ville; House, production Théâtre de la Colline - travail en cours). Talia a été nominée en 2020 au programme Forecast - Mentorship for Audacious Minds.

EL MANISERO, VICENTE COLOMAR

El Manisero (Vicente Colomar), chorégraphe, directeur de théâtre et interprète, basé à Madrid. Il développe son travail artistique dans le domaine de l'installation et de la création vidéo. Son intérêt pour la réflexion artistique et ses implications dans la philosophie, la sociologie et d'autres domaines de la connaissance l'ont amené à s'impliquer dans divers projets de recherche et d'étude, notamment : Master en Práctica Escénica y Cultura Visual, UAH et le programme Teatralidades Expandidas au Musée national et centre d'art Reina Sofía MNCARS. Il a reçu des bourses et des prix tels que la "Beca para la Movilidad Internacional de Artistas Matadero" pour le projet Dead Panel Discussion au Hammer Museum de Los Angeles, en Californie, et la "Beca Integral para la Ampliaciación de Estudios Internacionales de la Fundación SGAE" pour le programme Research Studios de l'école P.A.R.T.S. de Bruxelles. Ses derniers travaux incluent : La famille comme lieu de théâtralité développée à Abuja pour l'Agence espagnole de coopération internationale et de développement AECID et l'ambassade d'Espagne au Nigeria, The Public is Always Right avec le collectif My Barbarian pour le New Museum New York, la présentation de la pièce et de l'installation Black Noise produite par Naves Matadero International Living Arts Center et la première de son solo El Manisero au festival Room Dances Tel Aviv produit par le Centre national de la danse CN D París.

Talia de Vries & El Manisero continuent leurs chemin en proposant d'autres temporalités et régimes d'attention, avec lesquelles ils cherchent à défier les habitudes que nous avons devant une image. Pour eux, les arts de la scène peuvent être un espace de repos, de contemplation et qu'il est de leur devoir, en tant qu'artistes, de créer de tels espaces. Dans leur parcours artistique commun, qui a débuté en 2016, ils cherchent le nectar poétique le plus pur. Noir c'est pas Noir est une autre pierre importante dans ce voyage infini. 


Informations pratiques

Lieu de la représentation : ENSA - Galerie Loire
Adresse : 6 Quai François Mitterrand, 44200 Nantes

Durée : 40 minutes

Prix libre - réservation au 02 85 52 17 46 ou par mail à honolulu@oro.fr