Thomas Kleindienst

Au travail

4 janv.

› 7 janv.

Thomas Kleindienst

47 petits singes

La compagnie Arkus entame sa première création d’un spectacle jeune public.
Le spectacle est construit autour de plusieurs séquences de film d’animation, bruitées et mises en musique en direct. Elles sont accompagnées de plusieurs interventions d’un musicien, qui interagit avec la projection en fonction de l’action du film.
C’est l’histoire d’un personnage qui perd tous ses repères face à la disparition de la nature dans son cadre de vie.
En effet, l’unique personnage, qui est un gardien de parc d’attraction, se retrouve seul et bien démuni quand il s’aperçoit que le parc se vide peu à peu, depuis que de nombreux déchets se sont installés. Plus de fleurs, plus de feuilles, plus d’oiseaux, mais aussi plus de public, et bientôt plus rien ne fonctionne.
De la triste constatation de la fragilité de la nature, à la course poursuite qui s’engage pour retrouver de l’eau, des graines et un peu de lumière, le spectacle nous parle de la préservation du bien commun, qui est liée aux soins qu’on lui apporte.

Thomas Kleindienst

Artiste pluridisciplinaire, formée aux arts du cirque puis aux arts visuels. Il se spécialise dans l’image en mouvement et entame des recherches autour de dispositifs de présentation pour des films d’animation.
De Lyon à Nancy, en passant par Paris, il présente son travail de plasticien et de vidéaste. Ses participations à des festivals et événements sont nombreuses, toutes plus différentes les unes que les autres. Des expositions personnelles dans des galeries à la participation d’une exposition collective pour les 80 ans du CNRS à Paris autour des arts numériques, la création reste chevillée au corps.
Une conscience écologique s’affine et prend une place de plus en plus grande dans son travail. Cette conscience devient une pierre angulaire dans ses créations.