Tidiani N’Diaye

Au travail

9 mars

› 13 mars

Tamara Seilman

WAX

WAX est une pièce qui se joue des codes de nos sociétés contemporaines, qui interroge le rôle de spectateur perpetuel dans lequel l’occident enferme peu à peu les individus, la société des témoins. Elle questionne la mise en scène de soi jusqu’à l’absurde, jusqu’au point où la communication aseptisée vient remplacer le dialogue, la négation du corps découpé en morceaux choisis pour être expose. La mise en scène peut mettre le spectateur dans l’œil d’un photographe, l’installation du wax faisant clairement référence à un studio photo.

distribution

chorégraphie Tidiani N’Diaye
avec Louis-Clément da Costa et Oliver Tida Tida en alternance avec Souleymane Sanogo
scénographie Pauline Brun
lumières Brice Helbert
création sonore Pierre Rativeau
costumes Jean Kassim Dembélé, Valentine Solé et Jérôme Schmitt
dramaturgie et regard extérieur Arthur Eskenazi

mention

production Copier//Coller
production déléguée Les Bancs Publics
coproduction La Place de la Danse - CDCN Toulouse / Occitanie, dans le cadre du dispositif
Accueil Studio / Centre Chorégraphique National de Nantes / Atelier de Paris CDCN / Charleroi
Danse / Le PAD, Pépinière Artistique Daviers / Ateliers Médicis
accueil studio et soutien Honolulu Nantes, Le PAD, Pépinière Artistique Daviers, Embassy of
Foreign Artists, Compagnie Gilles Jobin
avec l’aide à la création de la DRAC Pays de la Loire

Tidiani N’Diaye

Après quatre ans de formation dans un centre de danse à Bamako, sous la direction de la chorégraphe haïtienne Kettly Noël, Tidiani N’Diaye obtient en 2009, le premier prix du Bal des Donkelaw organisé par l’Institut français de Bamako et Donko Seko avec sa
première pièce Être différent. Il entre au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers sous la direction d’Emmanuelle Huynh en 2011 et obtient le diplôme national supérieur de danseur professionnel et une licence en art du spectacle de l’Université Paris VIII en 2013.
En septembre 2013, il entre au Centre National Chorégraphique de Montpellier au sein du
master ex.e.r.ce sous la direction de Mathilde Monnier dont il sort diplôme en 2015. Depuis 2010, il mène des projets entre danse et art numérique.
Tidiani a dansé comme interprète avec la Compagnie Gilles Jobin dans Le Chainon Manquant et la pièce VR_I, la Compagnie Blonba dans Alla te Sunogo et Nelsime Xaba et la Compagnie Dagada dans Grenzland Qudus Aderemi Onikeku dans We almost forgot.