Vicente Colomar et Talia de Vries

Au travail

27 sept.

› 1 oct.

La Quiétude

La Quiétude est une série d'actions collectives où l'immobilité et l'action entrent en dialogue avec l'espace, le son et le temps ; et dont le but est de démontrer que l'architecture est un art vivant, peut-être le plus vivant de tous ; que l'architecture est un art sonore, peut-être le plus sonore de tous.

Lors de la résidence à Honolulu, Vicente Colomar et Talia de Vries travaillent avec 18 étudiants en scénographie de l’Ecole Nationale d’Architecture de Nantes, avec lesquels ils vont faire ensemble l'expérience de l'immobilité et du silence, les ressentent, les comprennent dans toute leur dimension, leur force. Y a-t-il quelque chose de plus puissant politiquement que de se taire ? Y a-t-il quelque chose de plus radical, de plus révolutionnaire que de rester immobile, que de ne pas bouger ? Tout ne sonne-t-il pas davantage dans le silence ? Tout ne bouge-t-il pas davantage lorsque nous décidons de rester immobiles ?

La Quietud veut être, avant tout, une expérience poétique collective, mais une expérience poétique qui s'écrit avec le corps et le son dans l'espace

Accueil en partenariat avec l'Ecole Nationale supérieure d'Architecture de Nantes

Talia de Vries

née à Tel-Aviv, elle est actuellement basée à Paris. Elle a terminé le programme de recherche chorégraphique à P.A.R.T.S en 2016 et est titulaire d'une Licence en Arts du Spectacle de l'Université Paris 8, qu'elle a complétée pendant ses études au CNDC d'Angers, en France, en 2009/2011. Depuis 2011, Talia développe un travail artistique qui s'appuie principalement sur les notions de temporalité et de durée. Elle a travaillé et collaboré avec des artistes tels qu'Emmanuelle Huynh et Olga de Soto, Arkadi Zaides, Myriam Van Imschoot et Ana Wild. Depuis 2016, elle travaille régulièrement avec l'artiste El Manisero (SP) sur les projets Black Noise et El Manisero. En plus de son travail d'artiste, Talia à travaille également comme co-directrice artistique du festival 'Room Dances' en Israël, dirigé par l'artiste Amos Hetz (2017/2019), et elle travaille régulièrement pour des divers projets d'archive en danse comme par exemple sur le projet de la National Digital Collection par la Bibliothèque Nationale d'Israël et la création de l'archive de la compagnie BatSheva. En 2019, elle présente une version muséale de son projet en cours UNTITELD (titre provisoire), au musée d'art contemporain de Herzliya, en Israël.

El Manisero, Vicente Colomar

chorégraphe, metteur en scène de théâtre et performeur basé à Madrid il développe également son travail dans le domaine de l'installation et de la création vidéo. Son intérêt pour la réflexion artistique et ses implications pour la philosophie, la sociologie et d'autres domaines de la connaissance l'a amené à s'impliquer dans différents projets de recherche et d'étude dont: Master en Práctica Escénica y Cultura Visual, UAH et le programme Teatralidades Expandidas au Musée National et Centre d'Art Reina Sofía MNCARS. Il a reçu d'importantes bourses et prix tels que la 'Beca para la Movilidad Internacional de Artistas Matadero' pour le projet Dead Panel Discussion au Hammer Museum Los Angeles California; et la 'Beca Integral para la Ampliación de Estudios Internacionales de la Fundación SGAE' pour le programme Research Studios à l'école P.A.R.T.S à Bruxelles. Parmi ses derniers travaux, on peut citer : La famille comme lieu de théâtralité développée à Abuja pour l'Agence Espagnole de Coopération Internationale et de Développement AECID et l'Ambassade d'Espagne au Nigeria, Le public a toujours raison avec le collectif My Barbarian pour le New Museum New York, la présentation de la pièce et de l'installation Black Noise produite par Naves Matadero International Living Arts Center et la première de son solo El Manisero au festival Room Dances Tel Aviv produit par le Centre National de la Danse CN D París.

Présentation du travail

Vendredi 1er octobre - 14h30 - Ecole Nationale d'Architecture de Nantes, place centrale étage 1A